Nord (59)

Actualité

 

Publié dans la voix du Nord

Depuis le 2 février, la brigade bleue mise en place par la Communauté de communes du Pays de Mormal est opérationnelle. Son premier chantier se concentre sur la rivière La Rhônelle, où l’équipe de quatre agents s’attelle à entretenir les berges.

 berges

La brigade bleue a pris d’assaut les berges de la Rhônelle, ici, à Villereau. Photo SAMI BELLOUMI.

Munis de waders, ces cuissardes étanches à bretelles, ils ont les pieds dans l’eau, tronçonneuse à bout de bras, et coupe-branche pour élaguer, couper ce qui doit l’être. Le tronçon du premier chantier de la brigade bleue, est celui de la rivière la Rhônelle, un des quatre principaux cours d’eau qui traverse le territoire de la Communauté de communes du Pays de Mormal. Sur la commune de Villereau, au bout de la rue de la Burie, c’est là que la brigade bleue passe à l’action.

Au-dessus de leur tête, un câble électrique, entouré d’arbres élagués sans doute précédemment par ERDF. « Les branches ont été laissées sur place. Le problème est que la rivière va entraîner les branches, et créer un bouchon plus bas, ce qui va empêcher l’eau de s’écouler naturellement. » Gérard Genin, animateur rivière à la CCPM, encadrant et technicien à la brigade bleue, a l’œil également sur cet arbre fruitier, un pommier, en fin de vie. « Un coup de vent, et les branches tombent à l’eau, cassent, et bloquent l’écoulement naturel de la rivière. Notre chantier, ici, est de résorber les embâcles, constitués de branchages, qui entravent le cours d’eau. À terme cela peut provoquer des inondations, car l’eau monte. Dans un caniveau, c’est moins gênant, dans une rivière, ça l’est plus, même si ici dans le secteur, les inondations sont moins catastrophiques comme dans le sud-est», note Gérard Genin, ancien des Jardiniers de France, qui aime à qualifier sa mission de « jardinage de rivière». « Il faut avoir une réflexion sur l’utilité ou non de laisser un tronc d’arbre par exemple dans l’eau. Si cela ne gêne pas l’écoulement de la rivière, il est utile pour servir d’abri pour les poissons. Il y a toute une réflexion à avoir sur l’écologie des rivières et la biodiversité. Et puis dans nos missions, notre souci est de permettre aux personnes de pouvoir pratiquer leur activité en toute sécurité, comme la pêche ou encore la randonnée. La semaine dernière, nous étions vers le Ramponneau. Les berges sont censées être praticables. Nous y avons croisé un groupe de promeneurs, qui a dû faire demi-tour», constate Gérard Génin.

Quels droits et devoirs des riverains?

La brigade bleue n’intervient pas à l’aveugle. Dans un premier temps, Gérard Génin traite l’urgence sur certains tronçons, en fonction des demandes remontées par les maires, « un travail en pointillé». « Nous regardons l’ampleur du problème signalé et l’on voit ce qui est à faire», poursuit le technicien, accompagné dans sa tâche par trois personnes en contrats aidés, transférées de la brigade verte de l’ex-2C2M, à la brigade bleue.

Après Villereau, la brigade qui n’a pas pouvoir de police se déplacera vers Lorgnies, et Orsinval. Après les rivières principales, la brigade bleue s’attachera aux « petits ruisseaux», en amont, au plus près de leur source, en forêt de Mormal. « Il faut que l’on raisonne en terme de bassin hydrographique pour que le travail soit efficace», poursuit Gérard Génin. Efficace aussi le plus en aval possible, pour contrer les risques d’inondations à la frontière du Valenciennois.

La brigade bleue est en quelque sorte le relais de la collectivité sur l’entretien des berges et des rivières qui, rappelle le technicien, incombe aux riverains, qu’ils soient agriculteurs, particuliers, collectivités ou encore une entreprise. Ces derniers sont propriétaires de la moitié du lit de la rivière. Ils ont des droits, ceux de pomper dans des quantités raisonnables l’eau, ceux de pêcher après s’être acquittés du timbre piscicole… mais aussi des devoirs, dont ceux d’assurer la libre circulation le long des berges, l’entretien des berges.

Le 202 ème Tour de France cycliste passe à Villereau (Belle femme et RamponneauTour 1

Le parcour à Villereau

Tour 2

 

Le coq de l’église ST Gery qui menaçait de tomber, avait été retiré cet été.

IMGP8041

Ce symbole de notre village a été replacé sous sa nouvelle forme et avec la bénédiction de l’abbé Noncque, devant le quelques Villerotins informés et qui pouvaient être présent.

IMGP8120

A cette occasion diverses photos du paysage alentour vu du haut de l’église ont été prises et vous en retrouverait certaines prochainement

IMGP8015

Sur cette page vous touverez :

l’actualité à venir pas encore developpée.

Sur les onglet des mois, l’actualité plus développée avec des liens internes qui vous renvoi directement aux pages concernées sur le site et des liens pour accéder directement aux sites dont parle l’article sur le web (encore en construction).

Dans le sous-menu « à la une », l’annonce des festivités autour de Villereau et dans la communauté de communes (CCPM).

Dans le sous-menu « info » , les infos pratiques du moment.

Dans le sous-menu « archives » les photos, les articles les commentaires des événements qui se sont déroulés durant les deux mois.

Ils ne vous reste donc qu’a découvrir le contenu.